Les 7 techniques pour un Team Building en profondeur

Le team building (ou la cohésion d’équipe dans la langue de Malraux) est crucial, vous le savez. Malheureusement, aujourd’hui, il semble surtout reposer sur des gimmicks. Ne vous laissez pas avoir par les solutions ponctuelles ! Cette erreur peut vous coûter cher sur le long terme, en matière de productivité et de créativité…
Voyons plutôt ensemble comment bâtir des fondations solides pour un team building en profondeur.

Le fun ne suffit pas !

Vous avez participé à un exercice de « team building » il y a quelques mois. Un séminaire passionnant, une journée paintball de cohésion d’équipe, un escape game à la mode pour résoudre des énigmes et sortir d’une pièce… Tout le monde a adoré l’expérience, et vous avez remarqué une nette amélioration dans l’humeur et la cohésion de votre équipe.
Car bien sûr, le fun n’est pas mauvais en lui-même ! Il est souvent à la base des activités de team building en entreprise, ludiques et originales. Le moral général s’améliore, l’équipe a rechargé ses batteries…

…Mais depuis ce temps, les choses ont changées. Maintenant, votre équipe ne communique plus. Elle ne se mélange pas complètement. Elle commence même à dépasser des deadlines ! Les conflits se font plus fréquents, et vous n’avez pas assez de temps et d’énergie pour tout gérer.
Que faire pour bâtir une cohésion d’équipe en profondeur ?

Le Team Building sur le long terme

Une bonne cohésion d’équipe se construit sur le long terme. C’est un processus à mener en profondeur, et à entretenir sur la durée.
Le team building profond passe par une dynamique positive de progression constante.
Chaque membre de l’équipe connait son rôle et le rôle des autres, et tous s’orientent vers un but commun bien défini. Une fois ce cadre défini, l’équipe pourra faire preuve d’initiative et d’indépendance pour atteindre cet objectif.

Ce qui fait fonctionner cette formule, c’est l’indispensable communication : une équipe en cohésion sait partager ses informations, ses buts et ses problèmes. Les études ont montré qu’une équipe communique bien sur le plan professionnel, si ses membres sont également à l’aise pour partager sur un plan non-professionnel. Sur ce point, le team building événementiel social peut en effet être nettement positif.

La communication passe aussi par une boucle de feedback : les membres de l’équipe reçoivent un retour de ce que devient leur travail, une fois transféré à un autre. Cette philosophie peut également s’appliquer entre les services !
Et bien sûr, il devient important d’intégrer les nouveaux membres de l’équipe dans ces nouvelles perspectives.

Enfin, toute cette dynamique se construit sur la confiance. Un mot simple, mais complexe à mettre en place dans les faits.
La confiance se construit par des règles claires et une vision partagée. Par la reconnaissance du jugement de chacun et de ses performances.
Et par l’écoute, bien sûr : même si leur opinion diffère, la parole de tous doit être respectée, écoutée et considérée. Les membres de l’équipe doivent également pouvoir faire part de leurs doutes envers une décision, au moment où elle est prise.
De l’autre côté, sachez aussi distribuer sans problème des compliments et des encouragements pour un travail bien fait !

Un team building plus profond – en 7 étapes !

1 – Faciliter la communication

Mettez en place les normes de communication : les membres de l’équipe se parlent avec respect, sans méfiance ou condescendance mal placée. Les efforts dans l’équipe sont reconnus et valorisés ; les membres savent se dire « merci » pour les contributions de chacun. Cultivez au quotidien la transparence et l’honnêteté.

2 – Valoriser les retours

Préférez les feedback objectifs et rapides, sans attendre qu’ils ne soient plus d’actualité. Ce retour permettra d’expliquer certaines décisions, re-motiver certains membres de l’équipe, et soutenir la cohésion. C’est aussi un signal : le rôle de chacun est important et mérite d’être rempli au mieux.
Au-delà de cette amélioration constante, cultivez les retours en tant que communication : les membres de l’équipe savent ce que deviennent leurs propositions et leur travail, en aval de leur contribution.

3 – Intégrer les nouveaux membres

L’intégration de nouveaux membres dans une équipe spécifique mérite une attention particulière. Favorisez la conversation non-professionnelle. Discutez des normes formelles et informelles en place. Vous pouvez même organiser un système de mentorat.

4 – Favoriser l’empathie

Jon Mertz de ThinDifference met l’accent sur l’empathie en tant qu’outil de collaboration. Pas seulement « être sympa » ! Mais se mettre activement dans la perspective de l’autre. Comprendre son état d’esprit. Ses sentiments. Ses raisonnements, ses doutes, ses valeurs, ses fulgurances…
L’empathie, c’est écouter et chercher à comprendre – et elle aide tout autant à se faire écouter et se faire comprendre. Dans une équipe en cohésion, l’empathie permettra d’utiliser pleinement les talents propres à chacun, pour accomplir le but commun.

5 – Rester diplomate

La critique n’est pas toujours nécessaire ; cultivez le tact entre les membres de l’équipe. Si une proposition n’est pas complètement satisfaisante, si une explication devient confuse, si une idée parait étrange… restez courtois, écoutez les arguments, restez positifs. Si vous avez une réaction négative systématique à chaque suggestion un peu bancale, les membres de l’équipe n’oseront plus faire de propositions nouvelles, ou évoquer des opinions différentes. Et c’est la confiance générale qui est alors en péril !

6 – Porter une vision claire

La confiance se nourrit des buts communs partagés. Tout le monde doit connaître les objectifs de l’équipe et la vision globale dans laquelle elle s’inscrit. Chacun doit aussi comprendre clairement son rôle et où il se situe par rapport au but général. Des attentes raisonnables pour chaque membre de l’équipe peut les aider à accomplir leur but ; vous y gagnerez une équipe efficace, flexible, et gagnante.

7 – Encourager l’efficacité et l’innovation

Un cadre de travail flexible peut optimiser l’efficacité de chacun : un membre de l’équipe voudra peut-être modifier ses horaires s’il est particulièrement brillant le matin / le soir, par exemple. Nourrissez les points forts de chacun. Faites en sorte d’avoir les meilleurs outils et programmes, à disposition. Créez un espace de travail chaleureux, pour favoriser la créativité et l’innovation.
Et si un membre de l’équipe propose une suggestion brillante ou une idée géniale, faitez-le remarque à haute voix : « Bonne idée ! » Vous favorisez alors la prise d’initiative en général – pour une équipe responsable, motivée, et réunie sur le long terme !

Cherchez toujours à construire la communication et la confiance au sein de votre équipe. Plus qu’un simple stage de jeu de construction, une dynamique positive à long terme saura porter un team building en profondeur.

Et vous ?

Quels obstacles affrontez-vous pour votre team building ?
Quels sont vos techniques pour une bonne cohésion d’équipe ?
Quelle équipe remarquable avez-vous vu en action ?

Parlez juste et vrai !

Recevez nos prochaines vidéos et nos prochains contenu directement depuis votre boite mail.

Merci ! Vous allez recevoir un email de confirmation.