Apprendre de ses erreurs : c’est le thème que nous avons abordé lors de notre intervention à la première Failcon Grenoble jeudi 29 janvier 2015 ! Événement qui s’est déroulé au musée de Grenoble et qui a fait salle comble avec 250 participants!

 

Une Failcon, c’est quoi au fait?

Apprendre de ses erreurs, voilà l’objectif des Failcon, un ensemble de conférences dédiées au thème de l’échec. Un sujet pas facile à aborder me direz-vous. Si nous avons en France la mauvaise habitude d’essayer de cacher ou du moins de minimiser nos erreurs, ce genre d’événement montre que la tendance s’inverse. La Failcon Grenoble est la troisième édition française (après Paris et Toulouse) et plusieurs autres sont à venir sur le territoire.

Venu des États-Unis, le principe est simple : des intervenants viennent raconter leurs échecs afin de partager leurs expériences et surtout les leçons qu’ils ont pu en tirer.

Retour sur la première édition grenobloise :

La diversité des intervenants a été la force de cet événement : entrepreneurs, chercheurs, investisseurs et même sportifs sont venus partager leurs échecs dans leurs domaines respectifs.

  vous soyez entrepreneur ou sportif, cela vous arrivera forcément un jour.

Apprendre de ses erreurs

Le message global de la soirée? Faire des erreurs est le meilleur moyen d’apprendre. Échouer n’est pas un problème en soi, que

Le seul vrai problème serait de ne rien faire de ses échecs.

Un retour en vidéo disponible dans l’article de Place Gre’net.

 

En bref : Essayer, échouer, apprendre de ses erreurs et recommencer.

Apprendre de ses erreurs grâce à l’improvisation

Nous avons eu le plaisir de conclure ce bel événement. En 3 minutes, nous avons relevé le défi de restituer les éléments-clés de la soirée et nous avons fait passer un message qui nous tient à cœur.

Acceptez vos erreurs, et surtout acceptez celles des autres. C’est le seul moyen de construire ensemble.

Ce principe nous vient de l’improvisation : sur scène, on ne sait pas ce que l’on va faire et on sait encore moins ce que les autres vont faire. Le seul moyen de créer une histoire improvisée, c’est d’accepter les propositions (bonnes comme mauvaises) et d’essayer de faire ce qu’on peut de mieux avec. Et ça marche!

Bonne nouvelle : ce principe fonctionne aussi dans la vie de tous les jours! Quand quelqu’un commet une erreur, il est bien tentant d’essayer de s’en dédouaner… Surtout si l’on est pas coupable! Mais cela ne mène nulle part.

Alors vous aussi, la prochaine fois que quelqu’un fera une erreur, suivez les principes de l’impro et demandez-vous: “Maintenant, comment construire quelque chose de bien avec ça?”.

La Failcon est terminée, mais ce n’est pas une raison pour arrêter de partager ses échecs. Racontez-nous dans les commentaires vos plus belles erreurs. Quelles leçons en avez-vous tirées ? Comment avez-vous réussi à rebondir après ça ? Comment peut-on apprendre de ses erreurs?

La Failcon Grenoble est de retour en juin 2016 ! Plus d’informations sur la deuxième édition ici.

Parlez juste et vrai !

Recevez nos prochaines vidéos et nos prochains contenu directement depuis votre boite mail.

Merci ! Vous allez recevoir un email de confirmation.