Comment augmenter ses capacités respiratoires en quelques minutes par jour

Aujourd’hui on s’intéresse à un sujet fondamental dans la communication orale : la respiration.

Effectivement la respiration est fondamentale et même vitale car elle est certainement notre besoin physiologique le pus urgent.

Vous l’avez peut-être déjà entendu, on dit souvent que :

l’être humain peut tenir jusqu’à 30 jours sans manger, 3 jours sans boire et seulement 3 minutes sans respirer.

En plus d’être vitale au quotidien, elle est au cœur de deux aspects importants de la prise de parole en public : faire porter sa voix et gérer son stress.

Et oui, sans respiration, pas d’air pour faire vibrer les cordes vocales et donc pas de son.

La plupart du temps (et heureusement !) on respire sans s’en apercevoir, mais vous vous êtes déjà rendus compte qu’en cas de stress, le pilote automatique de votre respiration part complètement en vrille et fait n’importe quoi.

Ce qui a des effets néfastes sur votre état, sur votre voix et donc sur les messages que vous avez à transmettre à votre public.

L’enjeu est donc de reprendre le contrôle sur votre respiration, pour mieux gérer votre stress mais aussi pour mieux maîtriser votre voix quand vous parlez.

Je vous propose donc un exercice très simple, à faire régulièrement chez vous, qui va vous permettre de muscler vos capacités respiratoires, pour mieux gérer votre souffle.

La première étape c’est de bien respirer !

Quand je parle de bien respirer, je veux dire Respirer avec le ventre !

On en a déjà parlé dans nos vidéos sur la gestion du stress et sur les techniques vocales.

Pour retrouver cette respiration abdominale (ou ventrale) il faut voir le ventre comme une pompe qui va permettre à vos poumons de se remplir ou se vider.

Si vous avez des difficulté à le faire, allongez-vous, vous verrez, c’est avec la respiration ventrale que vous respirez le plus facilement dans cette position.

L’exercice en lui-même maintenant :

  • Prenez une grande inspiration en gonflant bien votre ventre.
  • Comptez à voix haute jusqu’à 10.
  • Expirez l’air qui reste dans vos poumons.

puis recommencez :

  • Reprenez une grande inspiration
  • Comptez à voix haute mais cette fois-ci jusqu’à 11
  • Expirez l’air qu’il vous reste

Et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous éprouviez des difficultés à compter plus loin.

Cet exercice à deux grands avantages :

Il vous permet d’évaluer vos propres capacités respiratoires et de savoir quand respirer AVANT de manquer d’air

Avec une pratique régulière vous arriverez à compter de plus en plus loin. c’est le signe que vos capacité respiratoires s’améliorent.

Pratiquez, pratiquez, pratiquez

Savoir tout cela est une chose, mais c’est la pratique qui vous permettra de rendre cela utile.

Lancez-vous, testez cet exercice quelques minutes par jour régulièrement et dites-nous dans les commentaires jusqu’à combien vous êtes parvenus à compter.